lundi 1 janvier 2018

Passe l'année bonne année à tous






Lune claire
Si je renais je voudrais être
Un pin sur un pic ( Ryota)

Toute ronde
Enroulée dans la corbeille
La soie du temps

Dans la feuille de patate douce
Elle enveloppe sa vie
La goutte d'eau (  Kikaku)

Sur le lit de la rivière
Le vent le vent
Toujours le vent

dimanche 10 décembre 2017

nuit de la mémoire



Résultat de recherche d'images pour "théâtre no"


Résultat de recherche d'images pour "masques théâtre no"


du voile levé
ont surgi
grues et dragons

masques plâtres
en leurs mouvements
abasourdis de sommeil

lents si lents
comme roches
entre deux mondes

mots assourdis
qui ne sont plus parole 
pourtant si familière

la nuit palpite
oui tous les soirs
là où sombre la mémoire 

elle se lève tournoie
en sa danse
bourrasque d'ombres

effeuillant
une à une
ses figures

funambules
somnambules
sur le fil noir 

ce soir
encore
encore







samedi 9 décembre 2017

la nuit palpite






Publié sur le site  lescosaquesdesfrontieres.com le 8décembre 2017





de quel pacte hypnotique
se sont donc levés
les pigments matin

aplats transparence
rêves frangés
du sang de leurs meurtres inavoués

la nuit est noire
la nuit est bleue
elle est océan sous les paupières

craquements vaisseaux
déchirures
froissements de soie

écouter et puis 

ah s'allonger et rouler rouler sans cesse
dans l'abîme velours
couleurs amères




jeudi 30 novembre 2017

petits riens






sur les feuilles mortes 
l'eau
que répand la lune  ( sonome)

lumières 
que déchire
l'horizon

passé le portail
j'ai rencontré un ami
soir d'automne ( buson)

solitude
fraîcheur 
ah goûter seulement l'ombre


mercredi 29 novembre 2017

à l'abri





la rosée blanche
sa saveur solitaire
ne l'oublie jamais ( ryokan)

sous l'abri
feuilles après feuilles
je les ai comptées

ce chemin ci
emprunté par personne
ce soir d'automne ( ryokan )

au milieu des courbes
souvenirs mauves
de printemps

ne pleurez pas insectes
les étoiles elles aussi
sont transitoires ( issa )

voilà le jour 
entre silences
et brisures d'herbes




lundi 27 novembre 2017

"Cherchez la femme "





"Car quand on relit aujourd'hui l'Iliade et l'Odyssée, ce ne sont pas seulement Hélène, Andromaque ou Nausicaa qui renaissent sous nos yeux, mais plutôt ce qu'on pourrait appeler la synchronie du féminin : toutes les femmes qui habitent en nous chaque jour - la fille, la mère, l'épouse, l'amante, l'amie - et que les femmes d'Homère savent incarner à la perfection. Ces femmes c'est nous...."
" C"est donc la mémoire de nous-mêmes en tant que femmes qu'Homère nous a laissée en héritage. Cet héritage mystérieux jamais dissipé, mais qui, au contraire, redevient toujours contemporain et présent. Chaque jour, nous sommes à la fois Hécube, Andromaque, Hélène, Calypso, Circé ou Nausicaa. Synchroniquement." 1


 1. Andrea Marcolongo, Cherchez la femme, Le point 2341, 20.07.2017.







vent froid
flaques d'eau
et deux trois reflets bleus

sur les brins d'herbe
marchez amusez-vous 
gouttes de rosée (ransetsu)

glycine
contre le mur
échos du fleuve

la lune et moi
restées seules
prenons le frais sur le pont ( kikusha ni )

mouettes
vos cris
arrêtent le temps







samedi 25 novembre 2017

sous les pieds




froissements
frémissements
éclats

tous les mouvements 
du coeur
dans un seul frisson ( basho)

cet or
pourrissant 
à terre

oh comme ils sont verts
les longs filaments du saule
sur les eaux glissantes ( onitsura) 

vert
hirsute
là des heures entières





jeudi 23 novembre 2017

bavardages somnambules








poules d'eau
ragondins
endormis tellement

dormant à cheval
lointaine en songe la lune
vapeur de thé ( basho)

vapeur 
rivière ou fleuve
hume matin

le nom de voyageur
ne faut-il pas me donner
premières pluies d'hiver ( basho)

goutte goutte
délicatesse
branches nues

mercredi 22 novembre 2017

anecdotes d'hiver






broussaille
d'herbes d'herbes
si froide douceur

magnifique
par un trou dans la cloison
la voie lactée ( issa)

herbes cassantes
disséminées
à peine chantantes

toc-toc toc-toc
dans la brume approchant
qui cela est-il donc ( issa)

mousses d'herbes d'herbes
racontant la lumière
frissons du jour