jeudi 9 novembre 2017

le froid ah le froid !







le froid le froid
l'eau bleuit
le ciel se rétrécit ( soseki)

herbes sèches
à travers 
le cri des mouettes

lune froide
le vent de la rivière
aiguise les rochers ( chora)

écureuils
ragondins
qui donc a ramassé les noix

si seul 
que je fais bouger mon ombre 
pour voir ( hosai) 

reflets tremblants
dans l'ombre des arbres
rôdant



6 commentaires:

  1. zut ! j'essayais de me réchauffer
    et ma foi le froid est si parfaitement rendu dans chaque haïku, ancien ou actuel, que...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cette masse d'eau immense lourde et si froide mais sur elle les branches se plaisent à nous faire imaginer le soleil qui les a séchées j'espère ne pas vous avoir transie !
      belle journée à vous

      Supprimer
  2. Sauve qui peut
    semblent dire ces branches
    en agitant leurs fouets

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il fait nuit encore
      sur les herbes
      la pluie la pluie... ;-)

      merci René de ta visite

      Supprimer
  3. L'image se donne à entendre, sons flûtés, cristallins comme les traits vivaces que le froid imprime sur nos peaux et comme ces mots qui, aigus, aiguisent les rochers dans le haïku, ivresse de givre.

    RépondreSupprimer